Tuesday, January 12, 2016

Non à la réunion néonazie organisée, à Nantes, samedi 16 janvier 2016

Lettre à l'attention du journal Presse-Océan, rédaction de Nantes

Madame, Monsieur,

La communauté franco-ukrainienne s'est réuni hier pour assister aux obsèques de sa Présidente Nathalie Pasternak, qui faisait face depuis des années à une longue maladie qui l'a emportée. Se sachant condamnée, Nathalie Pasternak a lutté jusqu'à ses dernières forces pour l'unité, la paix et l'indépendance de l'Ukraine. Nous l'avons vue à Saint Nazaire contre la livraison des Mistral à la Russie de Vladimir Poutine. Elle laisse un mari bien seul pour s'occuper de l'éducation de trois jeunes enfants. En deuil, il est probable, que la communauté ukrainienne ne réagira pas rapidement à l'événement qui fait votre "une" de ce jour et dont vous contribuez à la notoriété "Nantes, Une inquiétante réunion néonazie organisée samedi". Pourtant ne pas répondre est un tort. La micro-réunion d'un groupuscule de nazillons, que vous présentez, prêtera à tous les amalgames car elle revendique une proximité inacceptable avec l'Ukraine, qui est aujourd'hui victime d'une sanglante agression extérieure.